Inspirer les jeunes générations

 

FrNl
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Logo Image
Inspirer les jeunes générations

diwan awards 19

Diwan Awards 2019, une grande fête des talents dédié à l’avenir de nos enfants ! Pour sa septième édition, la cérémonie des Diwan Awards saluera dignement 15 talents exemplaires parmi 36 nominés, issus de la diversité.

Au rythme d’une organisation sans faille, et devant un public de plus en plus large, diversifié et enthousiaste, 15 trophées vont être remis aux représentant des différentes catégories de sélection, de l’ingénierie à la culture et au sport, en passant par l’éducation, la justice, l’architecture, les managers, les femmes agissantes …

{
Une communauté de talents

diwan awards

Au-delà d’une cérémonie qui a prouvé sa légitimité et son efficacité, et qui à chaque édition apporte une intensité de connaissance, d’échanges, d’émotion, les Diwan Awards se positionnent toujours davantage comme une entreprise sociale exemplaire dédiée à la prise en compte de tous les talents qui composent une société humaine, en phase avec les défis multiculturels de son époque.

Plus de 21.400 votants cette année, ont exprimé à travers leurs votes pour les représentants exemplaires de chaque catégorie, leur aspiration à compter dans cette société tournée vers l’espoir et l’avenir. Parmi eux, on dénombre 68% de femmes et 34% de « belgo-belges » (en progression de 13%, par rapport à 2017). Le palmarès s’est d’ailleurs largement féminisé également cette année, avec près de 50% de lauréates.
Un autre indice révélateur sur les votes est la participation plus active des groupements professionnels, fédérations, mais aussi réseaux de collègues pour saluer la qualité et promouvoir leur métier ou leur engagement, et une personne qu’ils estiment remarquable dans son activité.
Enfin, d’année en année, les Diwan Awards reflètent aussi la riche diversité des Belgo-Marocains, qui représentent aussi la diversité des trois régions du pays, Flandre, Wallonie et Bruxelles.
En six ans, l’événement est ainsi devenu une manifestation de référence en matière de promotion d’un public encore trop souvent victime de préjugés et de freins à sa reconnaissance.
Il prouve que dans sa réalité, la communauté belgo-marocaine produit nombre de femmes et d’hommes de qualité, qui sont autant de leviers en termes de construction du pays où ils sont nés, de citoyenneté responsable, de rayonnement auprès des jeunes générations.
Ils brillent au sein des grandes entreprises, dans la médecine de pointe, dans l’investissement sociétal, dans l’expertise juridique, dans le sport (deux champions du monde cette année et une organisation de promotion du sport pour la paix, qui a reçu le soutien de Sa majesté le Roi), dans la danse, la littérature ou le spectacle…
Ils sont porteurs de projets économiques ou acteurs concrets de la société. Ce sont des femmes et des hommes sans doute ordinaires mais qui à force de travail, de foi en l’avenir, réalisent des choses extraordinaires pour la société belge.
A cet égard d’ailleurs, le succès de l’invitation faite à des jeunes de différentes écoles de Flandre, de Wallonie et de Bruxelles montre à quel point les jeunes (4ème voire 5ème génération issue de l’immigration marocaine) aspirent à trouver et à rencontrer des exemples, des modèles qui les aident à s’insérer dans la vie active, à faire fleurir leur projet professionnel, leur engagement.

250 d’entre eux de 15 à 18 ans étaient présents dans la salle, invités au même titre que les 900 personnes présentes ce soir-là. Et ils représentent le ferment d’un nouveau projet qui vise à l’activation des relations entre les nominés aux Diwan Awards depuis six ans (ils sont 201 à avoir été sélectionnés par le public, en six ans) et la nouvelle génération, sous forme de coaching bienveillant, de parrainages, de construction d’un réseau utile pour leur avenir.
Le succès des Diwan Awards passe par cette nouvelle concrétisation de son objectif, rendre visible trop de talents invisibles, et valoriser l’action et l’implication de la diversité dans la société nationale.
Ce rayonnement se concrétise aussi par une exportation positive de cette valorisation dans nos pays voisins.
Aujourd’hui, les Diwan Awards sont également organisés en Allemagne, en France et Aux Pays-Bas, et y répondent localement à des enjeux identiques de reconnaissance d’une population qui agit et se montre à la hauteur des enjeux citoyens de son pays.
Pour tous ceux qui y assistent, et particulièrement cette année, la cérémonie des Diwan Awards est un moment d’exception et d’émotion sincère. L’événement permet à tous de mesurer le chemin parcouru depuis l’arrivée des premiers ouvriers « immigrés » en Belgique, et saluer dignement les parents, grands-parents qui ont voulu un avenir meilleur et surtout l’insertion de leurs enfants, à force de travail, d’études, et d’affection pour le pays où ils sont nés et ont grandi.
Multiple par les talents qu’il salue, intergénérationnel et reflet de la Belgique actuelle par le message qu’il porte et le public qu’il touche, international par le rayonnement de son modèle, exemplaire sur le plan sociétal par toutes les institutions, entreprises et médias qui le soutiennent, l’événement des Diwan Awards fait un peu plus à chaque édition, avancer notre société par la reconnaissance, la légitimation et la motivation d’une de ses populations les plus activement impliquées dans son progrès.

Diwan Awards

règlement

Prix & catégories
Les Diwan Awards mettent en valeur les compétences, les parcours ou actions remarquables ainsi que les bonnes pratiques au sein de la communauté belgo-marocaine.

L’objectif étant clairement d’apporter une valeur ajoutée en terme de perception de son ensemble ainsi que de celle de ses membres auprès des autres composantes de la société.

Les prix sont décernés dans les catégories suivantes :

  • Architecture : Récompense une personne qui s’est distinguée durant l’année dans son domaine de compétence
  • Femme : Récompense une femme qui s’est distinguée durant l’année par son action, son engagement.
  • Sport : Récompense un(e) sportif(ve) qui s’est distingué(e) durant l’année dans sa discipline.
  • Associations : Récompense une association – ou un groupe – qui s’est distingué(e) durant l’année par son action, son projet.
  • Straters & Entreprise : Récompense une Sterter ou une entreprise –  qui s’est distinguée durant l’année par son projet, son potentiel, son succès .
  • Médecine et Santé : Récompense un médecin ou professionnel de la santé distingué(e) durant l’année.
  • Ingénieurs et IT : Récompense un(e) ingénieur, un technicien, professionnel de l’ingénierie et informatique distingué(e) durant l’année.
  • Art & Culture : Récompense une prestation artistique individuelle ou collective — œuvre, spectacle, musique — distingué(e) durant l’année.
  • Enseignement :  Récompense un(e) enseignant(e) chercheur distingué(e) durant l’année.
  • Avocat : Récompense un(e) avocat(e) ou professionnel du droit distingué(e) durant l’année.
  • Manager : Récompense un(e) manager ou cadre qui s’est distingué(e) durant l’année.
  • Prix du Jury : Récompense une personnalité ou une structure qui a contribué par son action au rayonnement de la communauté belgo-marocaine.

Le jury ne désigne que le prix du jury. Il reçoit des propositions du public qui a voté via le site. Il fera son choix parmi les 3 premiers résultats.

Participation et mode de désignation
La participation est libre, gratuite et ouverte à tous. Les candidats doivent êtres actifs en Belgique et leur action avoir un lien étroit avec – la communauté belgo-marocaine.

Phase 1 : Le vote libre

Les candidats et leurs supporters sont invités à compléter le formulaire de vote en ligne sur www.diwanawards.org.

Un seul vote par personne est autorisé – sur base de l’adresse des votants (IP, mail, et/ou postale).

Le résultat final de l’élection pour les prix du public est déterminé par :

a. les votes en ligne sur www.diwanawards.org
b. Les votes par email (Survey Monkey)
c. les votes par application sur les media sociaux (Facebook Survey, Linkedin Survey)
d. Le vote « Field » – sur le terrain
e. le panel : 100 personnalités et leaders d’opinions

A l’issue des votes publics, les nominés seront connus. Il s’agit des 3 premiers dans chaque catégorie.

Chacun des ces nominés est contacté par l’organisation en vue de solliciter son autorisation expresse à la liste des finaliste ainsi que sa participation au tournage d’une video de présentation ainsi qu’à la soirée de remise de prix.

Nos équipes déploient tous les moyens existants afin de joindre les 36 nominés dans un minimum de temps

En cas de refus ou à défaut de n’avoir pu être joint ou répondu à nos sollicitations dans un délà de 8 jours, le nominé est remplacé par celui qui le suit au nombre de vote.

Les nominées seront invités à la cérémonie officielle de présentation.

Annonce des résultats
Les noms des lauréats et le Prix Spécial du Jury, seront dévoilés lors de la cérémonie de remise des trophées qui se tiendra à Bruxelles.

Les lauréats seront invités à la cérémonie et priés de confirmer leur présence.

Aucune information ne sera communiquée par le jury à propos des résultats des élections avant l’annonce officielle des gagnants lors de la soirée de remise des Awards.

Candidatures
En introduisant une candidature, le participant accepte le règlement des Diwan Awards consultable sur www.diwanawards.org

La nomination concerne une personne ou une structure qui représente la candidature pendant toute la procédure du concours.

Si le candidat fait partie des finalistes, il accepte :

D’ assister à la cérémonie de remise des prix.
De participer au reportage vidéo de présentation.
Les lauréats d’une édition précédente des Diwan Awards ne peuvent pas être candidats dans l ‘édition qui suit.

Les finalistes peuvent réintroduire une candidature pour une prochaine élection.

Le règlement du concours, le déroulement de l’élection et les délibérations du jury ne donnent lieu à aucune justification externe.

Toute question relative aux Diwan Awards doit être adressée par mail à info@diwanawards.org

Organisation
L’organisation des Diwan Awards est assurée par l’asbl Divers-City.

Diwan Awards et son objet social sont protégés par copyright / droits d’auteurs dans 164 pays – DEP63482313294459603 – Tous droits réservés.

Palmarès 19

des talents, des valeurs, des personnalités

Voici donc succinctement présentés, les premiers choix du public dans les onze catégories, et le choix pour le prix du Jury.

A.M.A TKD Gym
Prix du Jury

A.M.A TKD Gym, cette association enseigne par le Taekwondo la dynamique du dépassement de soi pour les jeunes avec et sans handicap, qui s’entraînent et progressent ensemble. Fondée par deux frères pour encourager l’activité de leur soeur polyhandicapée, cette belle initiative a aussi créé un accompagnement sportif de haut niveau pour des personnes avec handicap lourd, de 3 à 51 ans. Et ils ont remporté des médailles aux championnat d’Europe et du Monde !

1001 SCHAKELS
Prix du Jury

1001 Schakels : Fatima El Grandi est une des quatre cofondatrices de l’association 1001 Schakels à Vilvoorde. Son but : face à des discours obscurantistes accompagner très tôt les jeunes à construire leur confiance en eux-mêmes. L’association les aide à prendre conscience des valeurs de leur identité mais aussi de la richesse de créer ensemble à un monde positif. Elle lutte l’échec scolaire, la perte de repères, et recrée du sens et du lien, à travers des activités artistiques

DIALOGUE & DIVERSITY
Prix du Jury

Het Dialogue & Diversity-programma werd twee jaar geleden opgestart als een initiatief van het European Jewish Center om de verstandhouding, gedachtewisseling en ontmoetingen tussen mensen uit verschillende culturen te bevorderen. Het programma focust zich op drie domeinen: vrouwen, jongeren (meer bepaald jeugdbewegingen) en ondernemers. Hun aanpak: gezamenlijke etentjes, debatten en bezoeken aan locaties die representatief zijn voor de verschillende religies.

YOUSSEF EL KAOUAKIBI
Culture

Youssef El Kaouakibi a commencé il y a une dizaine d’années comme danseur à Let’s go Urban, le projet de sa grande soeur Sihame. Il y a beaucoup appris et a continué à se développer. Il a fait des spectacles lui-même, a obtenu une deuxième place à la Coupe du Monde HipHop et travaille maintenant comme directeur artistique créatif, présentateur chez NRJ et acteur vocal.

FOUAD HAJJI
Culture

Fouad Hajji a débuté par le breakdance à 17 ans, et il s’est toujours senti une âme d’artiste. En 2004, il découvre Los Angeles et se met à rêver de cinéma. Il apprend à devenir acteur, tout en poursuivant ses études sur le conseil de ses parents. Mais il a attrapé le virus et, il quitte son emploi dans l’informatique. Il fait aujourd’hui la navette en Hollywood et la Belgique et joue dans des séries comme NCIS Los Angeles, Esprits Criminels et bientôt Animal Kingdom.

YOUNES AÏT AL CADI
Culture

A 27 ans, Younes sait où il va depuis l’école qu’il n’aimait pas beaucoup, même s’il a aussi son diplôme en poche. Bien aidé par la communauté flamande, ce francophone s’est révélé comme danseur d’abord dans le break dance dont il a été champion du monde, puis dans la création d’événements avec sa société Timiss, et un projet artistique collectif, Ramin qui mélange théâtre, ciné, graphisme et musique.

BAZZZ VZW
Association

BAZZZ accorde une attention particulière au développement de l’identité marocaine chez les jeunes. D’une part, ils organisent des activités amusantes et créatives. D’autre part, BAZZZZZ offre une plate-forme où les jeunes peuvent discuter entre eux de questions identitaires et sociales.

DROIT & DEVOIR
Association

Droit & devoir asbl a poussé « comme une fleur » sur les opportunités de l’écologie et du recyclage. Bouchaib Samawi, ingénieur de l’U-Mons, a démarré, comme Bill Gates, dans un garage, mais lui, pour démonter des ordinateurs, et en revendre les pièces recyclables. Petit à petit il a fait de son activité un centre de formation pour des jeunes sans qualification qui opère dans l’électronique, le bois, et les filières vertes.

FFF | FOOT FUN FAMILY
Association

Foot Fun FAMILY Académie accompagne les projets de jeunes de 4 à 13 ans, et leur évolution dans les clubs de football bruxellois. « Mais nous restons une académie ! Donc, la valeur pour nous n’est pas de produire à tout prix des champions du ballon, mais des jeunes qui grâce au sport peuvent intégrer des valeurs positives de vie ».

SPECIAL AWARD
JUNIOR

La valeur n’attend pas le nombre des années. Certains d’entre nous révèlent très tôt leurs qualités physiques mais aussi leur volonté de s’épanouir dans la voie qu’ils ont choisie. Nous voulions justement récompenser par un Diwan Award spécial cette jeunesse qui sait ce qu’elle veut, « et qui est une source d’admiration et d’inspiration pour sa génération. Souvenez-vous de lui et de ce moment. Dans quelques années vous pourrez- vous prévaloir d’avoir été à l’une des ses toutes premières distinctions.

IMANE KENFAOUI
Enseignement

Imane Kenfaoui a grandi à Jette dans un milieu simple mais ouvert aux autres. Elle a intégré l’enseignement catholique, comme enseignante en -encadrement différencié, puis conseillère pédagogique et aujourd’hui comme directrice d’implantation scolaire. Sa motivation : « il y a urgence à aider les jeunes à se construire et à croire en leur capacité ! ».

NAIMA AFIF
Enseignement

Naima Afif a grandi à Bruxelles au sein d’une famille très unie, dont elle est la benjamine. Elle entame des études en islamologie à l’ULB, puis poursuit sa quête à l’UCL en études orientales, sur le monde chrétien d’Orient. Docteur en Langues et lettres, elle est chercheuse à l’Université de Manchester et collaboratrice scientifique à l’UCL. Son message : « ne limitez jamais vos horizons et soyez universels ! »

REDA JAADI
SPORT

Reda Jaadi, étoile montante du football vient de rejoindre à 24 ans le Dynamo Bucarest après un passage à l’Antwerp. Il a commencé tout petit et intègre le RWDM à 5 ans. Après le Standard, Reda devient professionnel à 17 ans. Rapide et déterminé, c’est aussi une personnalité généreuse attentive à ceux qui ont des difficultés dans la vie. Son message : « la réussite c’est la confiance en soi… et beaucoup de travail ! »

NACER CHADLI
SPORT

Nacer Chadli est un prodige qu’on ne présente plus, tant il a brillé au dernier Mondial avec les Diables Rouges. Mais il a d’abord été un des plus jeunes joueurs en sélection professionnelle, après ses débuts au Standard où il a débuté avant de rejoindre l’AGOOV Appeldoorn aux Pays Bas, puis Tottenham. A 29 ans, le voici à l’AS Monaco, après avoir largement contribué en Russie à la belle 3ème place mondiale de notre équipe nationale.

HIND BEN ABDEKADER
SPORT

Hind Ben Abdekader : Un des plus beaux palmarès féministes de basket-ball. Depuis ses débuts dans son Club fétiche Sainte-Catherine, HInd Ben Abdelkader a déjà joué dans les meilleurs clubs nationaux et internationaux. Et si elle vient de quitter à 23 ans son dernier club Hatay en Turquie, notre meneuse, championne de Belgique et vice-championne européenne, se prépare activement à de nouveaux défis.!

WASHVILLE | BOUCHRA HASHASSI
Starters & Entreprises

Bouchra Hashassi et son jeune frère Taoufik ont découvert ce qu’il manquait au Port d’Anvers du port d’Anvers : un lavage de camion de grande qualité. Son dévouement infatigable et son ambition ont fait de Washville une grande réussite : des services de qualité supérieure, mais aussi une entreprise écologique, durable et socialement responsable.

SOCUP MEDIA | SOUFYAN NAJJAR
Starters & Entreprises

Soufyan Najjar a toujours été fasciné par les médias sociaux et était déjà très occupé comme influenceur avant de commencer Socup Media avec un ami. Ils font entre autres de la publicité, de la photographie de produits et du marketing pour les entreprises. Soufyan combine ses activités chez Socup Media avec ses études.

GRANALINE | FOUZIA OUKACHA
Starters & Entreprises

Fouzia Oukacha est biochimiste. Suite à un accident de santé elle s’est lancée dans la production de jus de grenade, un fruit aux vertus anti oxydantes éprouvées. Cette jeune entrepreneure a le souci de la perfection, de l’éthique et de la qualité durable et elle appris très tôt de sa Maman les valeurs vraies de la vie. Aujourd’hui elle vise à faire de Granaline, une vraie référence parmi les jus de fruits qui font vraiment du bien.

SAKINA ELKAYOUHI
Femme

Sakina Elkayouhi est journaliste et chercheuse en communication. Elle a étudié à Bruxelles et pendant ses études, elle a trouvé un foyer chaleureux auprès de l’agence de médias pour la jeunesse StampMedia. Elle a travaillé pour la VUB, la VRT et Gazet van Antwerpen. Au début de l’année, elle a commencé à participer à De Nieuwe Maan, un talk-show axé sur l’évolution de la société multiculturelle.

YASMIEN NACIRI
Femme

Yasmien Naciri est entrepreneur, conférencier, auteur et chroniqueur. En 2012, elle a fondé l’organisation d’aide au développement Amana, avec laquelle elle est active en Belgique et au Maroc. Entre-temps, elle est également directrice chez Netwerk tegen Pmoede en Formaat vzw, chroniqueuse chez De Morgen, possède sa propre entreprise et a écrit un livre.

LOUBNA AZGHOUD
Femme

Loubna Azgoud, bruxelloise, a gravi les échelons d’abord dans la profession d’infirmière Ses études en sciences politiques l’amènent dans plusieurs cabinets. « Animée par l’impact positifs sur la société que peuvent avoir les politiques publiques ». Diplômée de la Solvay Business School, elle pilote la Plateforme de l’ Entrepreneuriat Féminin de la Région Bruxelloise Women in Business avec un focus important sur le renforcement des compétences digitales des femmes.

YOUSSEF BEN SEDDIK
Management

Youssef Ben Seddik a étudié les sciences commerciales et l’administration des affaires. Après quelques premières expériences professionnelles, il trouve sa place chez Projinit en 2018. Entre – temps, il est COO, qu’il décrit lui-même comme une fonction polyvalente avec une grande part de responsabilité. Youssef se distingue en travaillant toujours avec une bonne dose d’humour.

MEHDI BENALLAL
Management

Mehdi Benallal a grandi à Molenbeek et dès ses études à Solvay il a été attiré par l’éclosion des startups. Il a aussi étudié le piano, avant de créer son agence de production de concerts jazz, puis une société Musevent pour les concerts en entreprises. Il est manager marketing chez Qualifio, une plateforme digitale de données notamment pour les médias. Sa devise : « si tu bosses avec passion, tout est possible ! »

MOHAMED SEBBAR
Management

Mohamed Sebbar est ingénieur civil spécialisé en télécom et en informatique. En 2000, il débute sa carrière chez Siemens dans le département « Recherche et Développement ». Il rejoint le groupe Fujitsu en 2003 où il se spécialise dans le Réseaux de Stockage de données. Un diplôme de la Solvay Business School le conduit vers le management. Il dirige aujourd’hui 100 personnes au sein du groupe Econocom et occupe la fonction de Head of Service Delivery Management. Sa devise, « la clé de la réussite, c’est le travail »

NADIA EL MAKHFI
Architecture

Nadia El Makhfi a étudié le design d’intérieur et est directrice de sa propre agence de design El Makhfi. Sa passion est le design d’intérieur et toute l’histoire qui l’entoure. C’est pourquoi elle offre à ses clients un concept de design complet.

ISMAEL GIELEN
Architecture

Ismaël Gielen a toujours rêvé d’architecture : un style qui exige à la fois des qualités intellectuelles et créatives. Avec un ancien camarade de classe, Ismaël a fondé R2livin-Bisar, un groupe d’architectes qui se consacre principalement au logement et au B2B. Ismaël enseigne aussi.

YOUSSEF OUELD EL HACHEMI
Architecture

Youssef Oueld El Hachemi, 29 ans, est né à Casablanca et est venu réaliser son master en architecture à l’ULB. “Dans mes études, j’ai découvert la photogrammétrie, qui permet de restituer en 3D a structure des bâtiments du patrimoine. J’en ai fait mon sujet de mémoire, tellement ça me passionne.” Il travaille depuis 2 ans au sein d’un bureau spécialisé dans la réaffectation de grands ensembles, logements ou mixtes logements et professionnels.

SAMIRA HIJJIT
Medicine

Samira Hijjit a d’abord étudié les sciences biomédicales, puis la médecine. Elle a choisi de se spécialiser en médecine interne, plus précisément en néphrologie. Elle obtiendra son diplôme d’ici deux ans et est spécialiste des reins.

TAOUFIK BEN ADDI
Medicine

Taoufik Ben Addi est né au Maroc puis a grandi à Schaerbeek. Enfance heureuse avant d’aborder la scolarité secondaire et de ressentir la déconsidération de l’école vis-à-vis des enfants dits d’ailleurs. « Face à cela, j’ai encore plus voulu prouver ma valeur ! » Heureusement, ses études de médecine à l’ULB lui font découvrir un monde plus ouvert à ses talents, et lui permettent de choisir une spécialité pointue en chirurgie urologique, qu’il exerce en Belgique mais aussi au Maroc.

MOHSSIN El HAJJAJI
Medicine

Mohssin El Hajjaji Mohssin Hajjaji a grandi à Verviers dans un milieu modeste entouré de 3 frères et 5 soeurs. C’est son dentiste qui lui donne l’envie de pratiquer à son tour et de se spécialiser en orthodontie, un métier qui allie à la fois la technique et l’intellectuel. Mohssin a pu inspirer sa petite
soeur avec laquelle il travaille et il est également impliqué dans la formation des candidats orthodontistes de l’Université de Liège.

HIND NOURI
Ingénieur

Hind Nouri est aujourd’hui consultante IT pour les projets d’infrastructure à la Stib. Elle se charge notamment des équipements pour le nouveau dépôt de Neder-over-Hembeek. Cette jeune maman a suivi la recommandation de son professeur de français qui la trouvait introvertie, elle s’est lancée dans l’IT et y a bien réussi ! Sa devise : « Ne jamais lâcher l’objectif, même si c’est difficile ! »

MOHAMED CHOUKRI
Ingénieur

Mohamed Choukri a étudié le génie civil. Après ses études, il a eu la chance de travailler à Dubaï, puis en Tunisie. Entre-temps, il y a déjà quelques années, mais il continue à avoir l’ambition de grandir sans cesse. C’est pourquoi il a récemment commencé une formation en gestion financière et qu’il conseille les entreprises dans le domaine du management.

SOUFIANE EL ABDOUNI
Ingénieur

Soufiane El Abdouni a la tête non pas dans les étoiles, mais dans notre futur sur lequel il travaille déjà depuis quelques années, même s’il vient tout juste d’obtenir son diplôme d’ingénieur UCL en robotique. Il crée la réalité augmentée et l’intelligence artificielle pour de grands groupes. Et l’avenir ne lui fait vraiment pas peur. Sa devise : « toujours aller de l’avant, se surpasser !».

YOUNES SEBBARH
Avocats

Younes Sebbarh a étudié le droit et s’est spécialisé en droit des sociétés. Il travaille actuellement dans un grand cabinet d’avocats américain et est impliqué dans le berceau des transactions internationales et des cotations boursières. Non seulement il veut exceller au niveau professionnel et académique, mais il montre toujours le meilleur de lui-même au niveau social et sportif.

FATIMA HOUAT
Avocats

Fatima Houat : Après un séjour en Angleterre pour y apprendre la langue, Fatima a déposé ses bagages à Bruxelles pour ses études de droit… Et n’est jamais repartie. Eprise de justice elle s’est spécialisée dans le droit économique et la responsabilité juridique en cas de dommages. Son leitmotiv : Etre ouvert et curieux pour bien trouver sa voie !

IBRAHIM AKROUH
Avocats

Ibrahim Akrouh: « Je veux être un avocat d’affaires qui réconcilie l’économie et le social. » Ibrahim a débuté dans la défense de l’interculturalité. Après une recherche à l’université de Montréal il entre dans un cabinet d’affaires international et y est responsable du desk Afrique et Moyen Orient, pour les échanges économiques avec l’Europe. Il voyage souvent au Maroc, tant Casablanca est à ses yeux

Diwan Awards

vote

restons en

contact

3 + 13 =